30 avril 2014

Baltika (IMO 9649237) / Projet Piriou


Cliché arctech.fi



Il est peu d'exemples de navire dont la coque soit asymétrique. Il en est un dont il fréquemment question en ce moment ; il s'agit du brise-glace russe Baltika de type ARC 100 qui vient de terminer ses essais en mer à la fin de ce mois d'avril 2014.

Le projet 70202
Avec ce projet de coque asymétrique, c'est toute la conception d'un navire qui est remise en cause : équilibre, propulsion d'un navire qui peut progresser en oblique, ballastage... Même les flancs du navire sont asymétriques : la paroi bâbord est quasiment verticale mais à tribord le flanc est beaucoup plus incliné de façon justement à briser la glace le plus efficacement possible (jusqu'à 60 cm d'épaisseur). Sa propulsion, assurée par trois pods, lui permet de naviguer en avant et en arrière bien sûr mais également obliquement (avec un angle de 30°) et donc de former dans la glace un chenal de navigation plus large que lui, en pratique deux fois plus large que celui ouvert par un brise-glace conventionnel, apportant ainsi un nouveau mode de fonctionnement. Le chantier Akerarctic (le spécialiste mondial de la construction de brise-glaces) travaillait depuis longtemps sur ce projet audacieux. Suffisamment audacieux peut-être pour rebuter,dit-on, certains acheteurs potentiels. Mais c'est un Russe qui a conçu le premier brise-glace faisant de la Russie le pays du brise-glace. Il est donc logique qu'une telle innovation en porte le pavillon et participe à sa construction. Car le nouveau brise-glace est construit en collaboration par deux chantiers : le finlandais Arctech (à Helsinki) et le russe Yantar (à Kaliningrad).
Destiné à servir dans le golfe de Finlande, le navire est, outre son rôle de brise-glace, également conçu pour lutter contre les pollutions par hydrocarbures en mer glacée et comme navire de sauvetage. Il est ainsi équipé d'importantes installations médicales, d'une plate-forme pour hélicoptère et d'installation de récupération des hydrocarbures.


Baltika (IMO 9649237)
La commande est passée en octobre 2011 par le ministère russe des transports et le prix fixé à 76 millions d'euros. La construction du premier navire de ce type débute le 28 juin 2013 à Helsinki où sont assemblés les blocs construits à Kaliningrad. Après une mise à l'eau en décembre 2013, des essais en mer en mars et avril 2014, sa livraison est prévue au printemps 2014




Cliché arctech.fi

Cliché arctech.fi


Cliché arctech.fi


Cliché DR



Le "Navire de voyage" construit par Piriou
Changeons complètement de sujet pour reparler du "Navire de voyage" en construction au chantier Piriou. Nous avions évoqué ce projet lorsqu'il avait été révélé par le chantier (voir notre article de l'époque). 


Depuis l'annonce du contrat, le silence entoure la construction de ce navire dont peu de choses sont connues. On connait le nom du projet  "C314" et l'on évoque un lancement pour le printemps 2015. Le quotidien "Le Télégramme" a fourni quelques détails et deux clichés réalisés au chantier lors d'une opération technique :
Article du Télégramme du 1er février 2014

Article du Télégramme du 31 janvier 2014




Le rythme de nos publications s'est quelque peu ralenti au cours des derniers mois. Time permitting ! Mais l'actualité des brise-glaces et notre intérêt pour ces navires n'ont eux pas diminué. C'est pourquoi vous pouvez retrouver d'autres renseignements sur la 
page Google+ qui leur est destinée.











Commander ce livre
Enregistrer un commentaire