5 décembre 2011

Nouveaux navires sismiques

Les navires de recherche géophysique (fréquemment nommés navires sismiques) ont pour but de recueillir des données sur les fonds marins et les structures géologiques sous-marines. La technique utilisée consiste à émettre des ondes vers le fond marin et à recueillir l'onde réfléchie par des capteurs fixés à de longs câbles (les «streamers » qui peuvent atteindre plusieurs kilomètres) tractés par le navire. Après traitement informatique, ces données peuvent donner une idée de la composition du sous-sol marin. On conçoit l'intérêt de ces études dans le domaine de la recherche de gisements d'hydrocarbures. Plusieurs compagnies sont spécialisées dans ce type de recueil de données.



Nous ne nous intéresserons ici bien sûr qu'à l'aspect maritime de ces recherches c'est-à-dire aux navires utilisés par ces compagnies. Il faut néanmoins comprendre que l'architecture de tels navires influe sur la qualité des données recueillies. Ils doivent être à la fois puissants (pour tracter plusieurs tonnes de câbles), silencieux (afin de ne pas interférer avec les données recueillies), capables de naviguer avec un cap parfaitement constant pendant plusieurs heures, d'une grande autonomie (les campagnes de recherche se déroulant sur de longues périodes). Toutes ces conditions en font des navires hautement spécialisés, bien souvent spécialement conçus ou aménagés, embarquant une informatique particulièrement riche (les premières études de résultat étant faites à bord). Cela explique la vitesse de renouvellement de la flotte sismique mondiale. Comme on peut le lire sur le site de la société norvégienne Petroleum Geo Services : "In 1995, 3D seismic was an art, today it is an industry".

L'étude de ces navires avait été entamée dans le livre "Navires spécialisés" paru aux éditions MDV en 2006. Nous présentons ici certaines des nouvelles unités qui sont intervenues dans ce domaine depuis cette date.

Parmi les plus importantes compagnies opérant dans ce domaine, figure Petroleum Geo Services issue de la fusion en août 1991 des deux sociétés Geoteam et Precision Seismic. L'acquisition d'autres sociétés suivra ultérieurement, permettant une importante croissance externe. Parallèlement, l'évolution des matériels et des techniques permettra d'accroître la qualité et le nombre de données recueillies en particulier en augmentant le nombre de streamers tractés ; les navires évolueront en conséquence.

La société PGS est connue pour avoir mis en service des navires dont la forme de coque bien particulière est inspirée de Marjata, bâtiment de la marine norvégienne.


Le Ramform Explorer (1995, IMO 9118472) fut suivi de Ramform Challenger (1996, IMO 9141455), tous deux construits par STX en Norvége
puis des quatre navires de la classe V : Ramform Valiant (IMO 9165023) et Ramform Viking (IMO 9165035 ) en 1998, suivis de Ramform Victory (IMO 9178630) et Ramform Vanguard (IMO 9188714) en 1999, tous également construits en Norvége.



L'avant-dernier navire de cette série, Ramform Victory, est loué pour dix ans en 2007 par l'état japonais qui souhaite explorer une importante zone de son plateau continental. L'accord prévoit que PGS fournira les supports technique et opérationnel. Il est renommé Shigen.

De nouveaux navires, qui constituent la classe S (c'est-à-dire la troisième génération du type Ramform) sont mis en service : Ramform Sovereign (IMO 9390460, en 2008) et Ramform Sterling (IMO 9413303, en 2009) aux capacités bien évidemment encore améliorées et dont la coque a été construite par Stx Osv Tulcea en Roumanie.



Un autre navire PGS Apollo (IMO 9378228), de forme plus conventionnelle a été construit en Espagne en 2010 par Factorias Vulcano, Vigo, Spain.


Outre les navires que nous venons d'évoquer, la flotte de PGS était composée en mars 2011 de :
- Atlantic Explorer, IMO : 8610667, lancé en 1987 par Feab Marstrandverken, Marstrand, Sweden


- Falcon Explorer, IMO 8404551, lancé en 1985 par Gdynia ShipyardGdynia, Poland
- Beaufort Explorer, IMO 8112500, lancé en 1983 par Stx Osv Brattvaag, Brattvaag, Norway
- Nordic Explorer, IMO 8517449, lancé en 1986 par Tangen Verft - Kragero, Norway
- Pacific Explorer


La commande de deux nouveaux navires de type Ramform (plus deux optionnels) qui formeront la classe W est passée à Mitsubishi en décembre 2010.

Clichés Chantiers STX et Petroleum Geo Services
Enregistrer un commentaire