2 janvier 2013

Brise-glaces & autres navires spécialisés


 Bonne année 2013 à tous nos lecteurs

Happy New Year to our readers


Liste des brise-glaces du monde entier
USCG Staten Island (Classe Wind) cliché USCG

L'US Coast Guard vient d'avoir l'excellente idée de regrouper sur un seul document la liste des brise-glaces de toute nationalité et de toutes fonctions, publics ou privés. Cette liste peut-être téléchargée à l'adresse suivante : http://www.uscg.mil/hq/cg5/cg552/ice.asp


Navires russes
Parallèlement au projet 22220 du nouveau brise-glace à propulsion nucléaire, la Russie mène le développement du projet 21900M, évolution du projet 21900 qui comptait deux navires (Moscou et Saint Petersbourg). Nous avons déjà évoqué ces navires à plusieurs reprises mais quelques développements nouveaux sont apparus récemment. Il s'agit là de la construction de trois brise-glaces à propulsion Diesel conventionnelle destinés à l'ouverture des routes maritimes hivernales, au sauvetage sous toutes ses formes mais également au transport en mer Baltique. Leur utilisation estivale pourra être faite en Arctique. Leur longueur sera d'environ 117 mètres, leur largeur de 27 mètres pour un déplacement d'environ 10 000 tonnes et une puissance 16 MW. Tous trois sont destinés à l'Agence fédérale de transport maritime et fluvial. Leur coût unitaire est estimé à 100 millions d'euros. Les livraisons sont prévues pour mai, août et octobre 2015.
Vue d'artiste du projet 21900M. Cliché Arctech Helsinki Shipyard

La construction de deux navires de cette série destinés à la compagnie Rosmorport est confiée au chantier Vyborg qui a procédé le 20 août 2012 à la découpe de la première tôle. La pose de la première tôle eut lieu le 17 octobre en présence de Victor Olersky, ministre des transports de la Fédération de Russie qui marque une nouvelle fois l'intérêt du gouvernement russe pour ces navires. Autre preuve de cet intérêt : c'est en avance sur les prévisions qu'est posée le 12 décembre la première tôle du deuxième navire de la série. Elle était initialement prévue pour février 2013. Les choses vont vite. Exactement deux semaines plus tard, le 26 décembre, c'est au au tour du troisième navire de voir sa première tôle posée. Selon un contrat signé le 18 décembre 2012, la construction de ce troisième navire sera assurée conjointement par le chantier russe Vyborg (fourniture des composants) et par le finlandais Artech d'Helsinki (assemblage, finition, essais en mer et livraison). Cette avancée sur le calendrier du programme et ce contrat de sous-traitance sembleraient montrer que les autorités russes sont pressées de prendre livraison de ces nouvelles constructions. En raison de l'ancienneté de certains des brise-glaces utilisés actuellement en Baltique ou pour des travaux jugés urgents sur la route du Nord à laquelle Vladimir Poutine est très attaché ?

Route maritime du Nord
En ce qui concerne cette dernière, le mois de décembre a permis d'apprendre qu'elle serait gérée depuis deux bureaux : celui d'Arkhangelsk (qui devrait ouvrir en janvier 2013) traitant les affaires courantes pratiques et celui de Moscou les affaires administratives. En effet, c'est Arkhangelsk qui semble prendre le pas sur Mourmansk. Le trafic y a augmenté de 20 % alors qu'il diminuait de 10 % à Mourmansk sur les onze premiers mois de l'année 2012. Et Igor Orlov, le gouverneur de la ville portuaire, a décidé d'y développer le tourisme en misant entre autre sur le réaménagement d'anciens sites du complexe militaro-industriel.
 Arkhangelsk au XIXe siècle (cliché Wikimedia)

Le 21 de ce même mois de décembre a été inauguré à Moscou dans les locaux du centre de recherches océanographiques Krylov (qui a participé à la création des nouveaux brise-glaces 21900M) un centre de modélisation et d'étude du comportement des glaces. Les travaux menés concernent le remorquage et l'exploitation off-shore des hydrocarbures en eau glacée. L'entrainement des marins est également au programme de ce simulateur. Le ministre des transports, déjà évoqué plus haut, était présent lors de cette cérémonie...
Cliché Institut Krylov

Les résultats de l'exploitation de cette route pour l'année 2012 montrent qu'elle a été fréquentée par 46 navires (34 en 2011, 4 en 2010) dont 21 faisaient route vers l'est. On retiendra pour l'anecdote le premier transport de gaz naturel sur cette route par le navire-citerne grec Reka Ob (escorté des deux brise-glaces nucléaires Cinquantenaire de la Victoire et Russia) du 9 au 18 novembre à destination du Japon.


Quelques autres navires spécialisés...

Clichés Gilles Barnichon / Agence Adhémar

Depuis la belle ville de Porto, deux clichés datant de juin 2012 :
- le patrouilleur Cacine, entré en service en 1969 : 

-  patrouilleur UAM 650 de la Police Maritime, UAM signifiant "Unité auxiliaire de la marine" :


Finissons avec quelques clichés datant de décembre 2012 montrant Salvamar Canopus du Salvamento Maritimo espagnol, construit en 1983 par Auxiliar Naval del Principado et basé aux Canaries :









Enregistrer un commentaire