20 août 2012

Brise-glaces russes : l'ancien et le nouveau



La Russie a la mémoire de son histoire. L'agence de presse Rianovosti le prouve en rappelant la date du 17 août 1977, jour où Arktika atteignait pour la première fois le pôle Nord :
RIA NovostiL'Arktika, le brise-glace nucléaire qui a conquis le Pôle NordL'Arktika, le brise-glace nucléaire qui a conquis le Pôle Nord
19:30 17/08/2012 Il y a 35 ans, le 17 août 1977 à une heure du matin (UTC), un navire de surface atteignait pour la première fois le Pôle Nord. Il s'agissait du brise-glace nucléaire soviétique Arktika.>>

Un clic sur la photo dans le cadre ci-dessus vous permet de voir un diaporama de l'Arktika.

C'est un bâtiment de cette classe qui sera remplacé par le premier brise-glace LK-60 (projet 22220) que nous avons déjà évoqué. Sans grande surprise, c'est le chantier russe Baltiysky Zavod JSC qui a obtenu le contrat de sa construction mais il semblerait que le prix de la construction soit plus élevé que prévu (US$ 1,6 milliard selon certain contre US$ 1,1 prévu initialement). Les dates que nous avions évoquées dans notre précédent article sont confirmées. À savoir : début de la construction en novembre 2013, lancement en novembre 2015 puis livraison avant le 30 décembre 2017. Ce navire sera alors le plus gros et le plus puissant brise-glace en service au monde. En voici une vue d'artiste :
et une vidéo :



Dans le même esprit d'utilisation commerciale (et autre...) de la route du Nord, l'état russe a fait récemment connaitre sa décision d'implanter en plusieurs points de celle-ci des stations destinées à l'accueil de bâtiments militaires et de la flotte des garde-côtes. Un nouveau port est déjà en construction sur le fleuve Ob. Destiné au transport d'hydrocarbures, il est appelé à devenir le plus important port arctique russe. La banquise recule, pas les ambitions russes...


Enregistrer un commentaire