20 mars 2012

Nouveaux brise-glaces (nucléaire... russe, conventionnnel...US)

Cliché Rosatomflot

Nous avons plusieurs fois déjà évoqué la construction des nouveaux brise-glaces russes. Les choses se précisent puisque le directeur général de Rosatomflot a annoncé au mois de février que la somme de US$ 1,4 milliard (correspondant au coût prévu pour la construction du navire nucléaire le plus gros et le plus puissant jamais construit qui serait du type LK60) a été inscrite au budget de sa société pour l'année 2012. Il est prévu que le contrat de construction soit signé en septembre prochain. La construction commencerait avant la fin de l'année pour une mise en service prévue en 2018. Ce navire serait destiné au maintien permanent de l'ouverture de la Route du Nord tout au long de l'année. Il remplacerait à la fois l'un des actuels navires de la classe Arktika et l'un des navires de la classe Taymir. Rappelons que Vladimir Poutine s'est prononcé à plusieurs reprises en faveur de cette route et de ces navires. Le projet est renforcé (s'il en était besoin) par la récente élection de l'ancien président. Les publications de Rosatomflot qui vantent les mérites de la Route du nord utilisent même depuis quelques temps un nouvel argument en soulignant l'absence de pirates sur la route...

Toujours en Russie et encore dans le domaine du brise-glace, une autre précision a été apportée il y a quelques jours. Le chantier Baltiysky Zavod JSC (Baltic Shipyard) posera les premières tôles d'un navire d'une puissance de 25 MW à la fin du mois de mai. Rappelons le calendrier des projets en cours :

- un navire de 25 mégawatts, livraison prévue en octobre 2015;
- un navire de 16 mégawatts, livraison prévue en mai 2015;
- un navire de 16 mégawatts, livraison prévue en août 2015;
- un navire de 16 mégawatts, livraison prévue en octobre 2015;

- option pour un navire de 25 mégawatts, livraison prévue en octobre 2015;

et la plannification d'une série nucléaire.

De l'autre côté du Pacifique, le Seattle Times nous apprend dans son édition du 8 mars 2012 que l'US Coast Guard aurait, elle aussi, le projet de construire un nouveau brise-glace. Ce qui porterait à quatre le nombre de brise-glaces océaniques des USA. Le coût du navire américain serait de US$ 860 millions. Il semblerait, selon l'Alaska Dispatch, que les difficultés de ravitaillement de certaines villes d'Alaska au cours de l'hiver dernier aient constitué l'un des arguments en faveur de ce projet. C'était alors l'USCG Healy qui avait ouvert la voie au tanker russe Renda afin de lui permettre de venir décharger du pétrole en Alaska.

Les trois actuels brise-glaces de l'USCG Polar Star, Polar Sea et Healy, sont rassemblés sur ce cliché pris le 27 novembre 2007 au "Coast Guard Integrated Support Command" de Seattle le 27 novembre 2007. (Photo : Petty Officer 3rd Class Tara Molle, USCG)
Enregistrer un commentaire